Dépoussiérer la formation professionnelle !

Image de couverture de l'article depoussierer la formation professionnelle par cinwe

Comme le dit si bien Michel Serres dans son ouvrage « petite poucette », le monde a changé et il faut se ré-inventer. Avec la 4ème révolution industrielle et l’émergence des nouvelles technologies, nous entrons dans une ère ou tout évolue vite. Dans ce nouveau monde, la formation professionnelle devient un enjeu stratégique, économique et sociétale…La pédagogie évolue face aux nouveaux besoins des entreprises, elles-mêmes en pleine mutation. Le facteur clef succès : faire le marketing de la formation, au plus proche des enjeux business.  Nous ne sommes encore qu’aux prémices de la formations X.0. Dépoussiérons ce secteur ou tant d’initiatives passionnantes sont à construire.

Les nouveaux besoins des entreprises

Pour subsister, les entreprises doivent se transformer

Les entreprises doivent faire évoluer leur proposition de valeur : elles ne vendent plus simplement des produits mais des usages et doivent faire face à une concurrence internationale. Pour s’adapter aux besoins des utilisateurs, elles doivent travailler l’open innovation et fonctionner en écosystème. Les clients, quant à eux, souhaitent une relation omnicanale nécessitant des relations transverses avec les différents services de l’entreprise. Cette nouvelle relation instaurée a pour conséquence la fin des silos et incite à développer le mode collaboratif, à s’organiser différemment.

Pour subsister, les entreprises doivent acquérir de nouvelles compétences

Les métiers changent et évoluent très vite. Selon une étude de Roland Berger, 42% des emplois seraient menacées d’ici 20 ans. D’autres métiers, que nous ne connaissons pas encore, vont être crées. Il faudra donc acquérir de nouvelles compétentes métier.
A l’ère du numérique, nous devons, bien sûr, intégrer la maîtrise des nouveaux outils digitaux. Toutefois, nous devrons aussi et avant tout acquérir la culture du changement. Les soft skills sont alors mises à l’honneur A ce titre, l’OCDE a créé un nouveau référentiel. Pour les learning skills, il est question des 4C : Créativité, Critical Thinking, Communication, Coopération.
Plus d’info ici : https://www.lab-rh.com/les-competences-du-21eme-siecle-vous-connaissez/

Ainsi, la formation devient un facteur clef de succès pour faire face à l’ensemble des mutations pré-citées.

Face aux nouveaux besoins, de nouveaux modes d’apprentissage

Le savoir étant partout, sans espaces métrique ou temporel, les méthodes pédagogiques aussi se ré-inventent ; cela implique de nouvelles manières d’apprendre. Les entreprises innovantes, issues du numériques, doivent nous inspirer. Elles investissent massivement dans la formation pour faire face à l’obsolescence rapide des compétences. Ecoutez la keynote de Mounir Mahjoubi :
https://ruedelaformation.org/unum-numerique-medef-live-direct/

De nouveaux formats d’apprentissage émergent

Image expliquant les différentes pédagogies de l'article dépoussierer la formation professionnelle par cinwe

Le marketing de la formation : une manière efficace pour obtenir du résultat

Le facteur clef de succès est de construire le parcours de formation au bon format en utilisant les bons outils dédiés à la bonne personne. Bref, il s’agit de faire le marketing de la formation.

  1. Bien connaitre les individus de son entreprise et leurs besoins.
  2. Bâtir une stratégie et définir les KPI
  3. Construire 1 parcours adapté et personnalisé
  4. Co-construire les programmes
  5. Tester les programmes & avoir les feedbacks des participants
  6. Susciter l’intérêt par du teasing
  7. Faire vivre une expérience apprenants (un travail de contenu et de forme)
  8. Mesurer l’apprentissage et le ROI

Susciter l’attention, engager & fidéliser pour réussir l’objectif fixé = il s’agit là de s’inspirer des méthodes marketing pour mettre en place une stratégie de formation efficace.

La formation professionnelle se ré-invente. Son blason doit être re-dorer et devrait faire partie des 1er leviers à développer au sein des entreprises. La formation n’en est d’ailleurs pas à sa 1ère (r)évolution. La pédagogie (paideia) a été inventée par les grecs au moment de la naissance de l’écriture (passage du mode oral au mode écrit) et a été de nouveau chahutée à la renaissance avec l’arrivée de l’imprimerie. Aujourd’hui, les nouvelles technologies nécessitent une remise en question complète : il faut ré-apprendre à apprendre, acquérir de nouvelles manières d’être et de connaître. Quel sujet passionnant !

Pour partager cet article c'est ici :)

Retour au blog

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *